LES HUILES DE BASE

Les huiles de base (végétales) sont les huiles grasses destinées à la nourriture, au soin de la peau et comme les porteurs des huiles essentielles. Les huiles essentielles sont les substances lipophiles, concentrées qui doivent être diluées dans une substance grasse avant l’utilisation, et les huiles de base sont le plus convenables, appelées de ce fait les porteurs des huiles essentielles.

Les huiles de base utilisées dans l’aromathérapie doivent être d’une haute qualité, pressées à froid, non raffinées puisque c’est la seule façon que l’huile retienne ses composants alimentaires (les acides gras mono-insaturés et polyinsaturés, les vitamines, les flavonoïdes, les arômes, etc.)

Depuis longtemps à travers de l’histoire, on a obtenu les huiles de base exclusivement par le procédé de pressage à froid. Le matériau végétal s’est réchauffé doucement et puis, par le pressage on a obtenu une certaine quantité de l’huile. Par le développement de la technologie et de l’industrie alimentaire, il est introduit un nouvel procédé de production des huiles végétales – le pressage à chaud, où le matériau végétal s’est exposé à la haute température résultant par un rendement de l’huile plus important. On n’a fait pas assez d’attention à des effets secondaires de cette production car le procédé a été rapide, peu coûteux et avec le profit considérable. Bien que nous sachions aujourd’hui qu’ils existent les effets négatifs de ce traitement, comme par exemple l’oxydation des acides gras et l’apparition des produits cancérogènes de graisse, sur les étagères de magasins se trouvent généralement ces huiles qu’on utilise quotidiennement dans l’alimentation.

On peut obtenir les huiles végétales même par l’extraction à l’aide de dissolvants organiques – l’hexane (une telle production de l’huile de pépins de raisin existe encore quelque part). Ces huiles peuvent avoir les traces de dissolvants organiques dans sa composition et de ce fait elles ne sont pas convenables pour la nourriture ni pour l’aromathérapie.

Le procédé de raffinage d’huile comprend plusieurs phases. L’essentiel de ce processus est principalement la prolongation de la validité de l’huile. Le procédé de neutralisation élimine le surplus d’acides gras libres. L’adsorption élimine les substances qui donnent la couleur à l’huile, comme les caroténoïdes, la chlorophylle, etc., et de cette façon l’huile devienne visuellement plus acceptable aux consommateurs. Evidemment, par ce processus l’huile perde ses caractéristiques médicinales! La désodorisation élimine les odeurs de l’huile (à l’aide de vapeur d’eau) et l’huile obtienne l’odeur neutre. Le procédé d’élimination des cires donne à l’huile la limpidité mais elle perde encore une caractéristique médicinale – les cires sont très importantes pour le soin et la protection de la peau. C’est pourquoi les huiles raffinées sont défavorables en l’aromathérapie!

Il faut dire qu’on peut obtenir aussi les huiles raffinées par le pressage à froid, ce sont simplement deux processus de traitement séparés, et il faut toujours faire attention à la déclaration du produit pour être mieux informé sur la qualité de l’huile à consommer. Choisissez toujours les huiles végétales non raffinées et pressées à froid, les seules types d’huiles qui retiennent les caractéristiques médicinales.

Les huiles végétales sont les sources des acides gras essentiels, oméga 3, 6, 9 – qui nourrice l’organisme avec des acides gras que notre corps n’est pas capable de produire et que nous devons prendre par les aliments. Les huiles consistent aussi les phytostérols, les flavonoïdes, les caroténoïdes, les tocophérols représentant les antioxydants naturels importants qui nous protègent de l’effet des radicaux libres et du stress oxydatif, diminuent les processus inflammatoires, la sécheresse et la rougeur de la peau, protège la peau de la radiation UV, etc.

Les huiles de base les plus importantes dans l’aromathérapie sont issues de plantes suivantes : l’argan, l’avocat, l’amande, la boraginacée, le cumin noir, les pépins de raisin, le jojoba, la noisette, le lin, le sésame, le tournesol, le macadamia, le noyau d’abricot, le germe de blé, le fruit de rose sauvage, le coco.

Dr med. Bojana Mandić, Practicienne familliale en Aromathérapie