Les champignons du genre Candida (C. albicans, C. glabrata, C. krusei, C. tropicalis) sont les champignons, les levures appartenant à la flore normale de la peau et de la muqueuse des organes digestifs, urinaires et reproductifs. Ils habitent tout d’abord les cavités chaudes, humides et sombres du corps humain mais peuvent aussi migrer dans les autres milieux du corps, surtout en cas de l’affaiblissement du système immunitaire.
L’un des plus connus champignon du genre Candida est Candida albicans (en traduction libre « le candida blanc » car il forme les colonies blanches, crémeuses) donnant le plus souvent les problèmes suite à la prise d’antibiotiques, de stéroïdes, d’hormones (les pilules de contraception), pendant la grossesse, la période des règles, avec l’usage très fréquente de savons alcalins, la porte de sous-vêtement inadéquat, après la chimiothérapie, la radiothérapie. La multiplication de champignons est liée à certaines maladies comme le diabète, le trouble du fonctionnement de la glande thyroïde, chez les patients atteints de lupus et d’autres maladies auto-immunes, AIDS, des tumeurs et de la transplantation des organes, etc.

 Kandida test namenjen ženama  Kandida test namenjen muškarcima
TEST DE FEME
cliquez ici
TEST DE L’HOMME
cliquez ici 

Quand Candida devient agressif? C’est quand l’entourage lui permet une multiplication non-contrôlée. Un système immunitaire fort et la flore bactérienne normale (Lactobacilus bifidus, Lactobacilus acidofilus) empêchent leur l’accroissement mais le dérèglement de cet équilibre fine provoque la candidose. La prise d’antibiotiques est le plus souvent la cause de la candidose chez les gens ayant normalement un bon système immunitaire. Outre la destruction des bactéries pathogènes, les antibiotiques sont en grande mesure responsables de la diminution des bactéries utiles qui dégagent de cette façon assez de l’espace pour la multiplication de Candida sur la muqueuse non protégée.

Le Candida peut se manifester : dans la cavité buccale, dans le pharynx, sur la langue, dans la fosse nasale, la salive, dans les bronches, les poumons, dans le système digestif, l’urine, dans les oreilles, le vagin, sur la peau, les ongles, dans le sang. C’est pourquoi existent de nombreux, différents symptômes non spécifiques :

  • les enduits blancs sur la langue et dans la fosse nasale, la toux irritable et sèche, le grattage dans le pharynx, la respiration difficile, le nez bouché chroniquement, le ronflement, le souffle court, le rhume permanent, répété et la gorge rouge,
  • le ballonnement, la perte de l’appétit, le trouble intestinal, les dérangements intestinaux : les selles liquides jusqu’à dures, la digestion faible, la diminution de l’appétit, les fissures fines sur la langue et l’enduit blanc, la diarrhée, les selles muqueuses, la démangeaison anale,
  • la dépression, la nervosité, la rétention de l’eau, la nausée, le mal à la tête, la peau irritée, sèche et crevassée, la mémoire faible, le vertige, l’insomnie, la perte de la concentration, l’agitation, le tintement d’oreilles, la démangeaison d’oreilles,
  • la faiblesse des muscles, l’enflure des jointures, le mal musculaire, le trouble olfactif, du goût, de la vue et de la ouïe, le goût salé ou métallique dans la bouche, les aphtes buccaux, la vue voilée et sans clarté,
  • les taches cutanées inexplicables, les fringales, l’envie irrésistible de la friandise, mauvaise tolérance à l’alcool, les maux articulaires, les valeurs basses de fer et du zinc, la valeur basse, chronique de leucocytes,
  • la candidose génitale – chez les femmes, elle se manifeste par le picotage et la démangeaison de l’organe génitale et les sécrétions abondantes, le plus souvent blanches, crémeuses. La rougeur est le signe d’inflammation, le vagin est couvert de colonies des levures blanches et crémeuses. Chez l’homme, l’infection est le plus souvent inapparente (les porteurs asymptomatiques). Elle peut se manifester par les plaquent blanches du gland de pénis et du prépuce. L’écoulement d’une sécrétion du tube urinaire est aussi possible. Les symptômes sont spécialement exacerbés après le rapport sexuel, vu que le frottement renforce les sensations de picotage et de démangeaison. Les femmes peuvent ressentir la douleur après le rapport sexuel. Les démangeaisons peuvent s’élargir aussi sur la zone anale.
  • le muguet de nouveau-nés est très fréquent chez les nourrissants et les petits enfants, moins rare chez les adultes, il se manifeste sur la muqueuse de la bouche et de la langue, en forme des enduits blanchâtres semblables au lait coagulé. Les petites lésions douloureuses, situées au-dessous de ces enduits, empêchent la nourriture correcte des enfants.
  • la candidose cutanée – peut habituellement envahir les plis entre les doigts de la main, le plus souvent entre le troisième et quatrième doigt. L’infection se manifeste par les rougeurs nettement bordées, recouvertes des enduits blanchâtre, humides avec la démangeaison. La maladie atteint souvent les ménagères, les pâtissiers et les gens qui travaillent avec les mains dans l’eau. La candidose cutanée se présente souvent sur les plis de personnes en surpoids, à la touche des deux surfaces de la peau ou sous les seins des femmes. Sur ces surfaces apparaissent les plaques bordées, rouges et humides recouvertes d’ampoules pustuleuses.

Si nous négligeons les problèmes et les symptômes provoqués par le Candida, cette levure peut prendre une forme agressive entraînant, dans les cas les plus graves, la septicémie et même l’issue fatale.

Comment traiter la candidose?

Par l’huile d’origan sauvage (Origanum minutiflorum) et l’alimentation régulière.

Prenez l’huile d’origan sauvage en cycles de trois semaines, avec les pauses de dix jours entre les cycles. On la boit toujours trois fois par jour, après le repas, délayé dans une petite cuillère avec de l’huile comestible (pressée à froid, non raffinée d’olive, de coco, de tournesol, de lin…). Il est possible éventuellement de faire la solution dans une petite cuillère de miel ou de la crème fraiche grasse. Pour obtenir la meilleure dissolution de l’huile, il est nécessaire de faire la mélange additionnelle du contenu de la cuillère et puis l’avaler très vite (sans détention dans la bouche à cause de leur caractéristique très piquante, dès la déglutition de l’huile, vous pouvez boire un verre d’eau). La dose initiale est 3×1 goutte, augmentez la dose chaque trois jours pour une goutte (3×2, 3×3, 3×4), pour atteindre 12 gouttes par jour (3×4 gouttes) et continuez la prise de cette dose de l’huile jusqu’à la fin de la troisième semaine. Puis, faites la pause de 10 jours (il est souhaitable d’effectuer l’analyse de contrôle). Si l’infection continue (les levures très résistantes, l’état immunitaire affaiblit) répétez le cycle.

Quant à l’alimentation régulière, l’essentiel est la diminution de l’apport des glucides, la nourriture de ce champignon. La diminution significative de l’apport des glucides entraine rapidement la réduction de la quantité de Candida dans l’organisme.

Les aliments interdits :

  • Toutes les céréales (le blé, le seigle, l’orge, l’avoine, le maïs, le sarrasin, le riz, le millet…) et tous les produits de céréales (le pain et les petits pains).
  • Toutes les sortes de friandises et de sucre (comme la substitution de sucre, utilisez l’édulcorant naturel – la stévia)
  • Les aliments industriels (consommez uniquement la nourriture préparée en aliments frais dans votre propre cuisine)
  • Le lait écrémé et les produits laitiers (le lait écrémé contient moins de matière grasse mais plus de sucre laitier – le lactose qui nourrit le champignon)
  • De légumes – la pomme de terre
  • De fruits – les fruits très sucrés (la banane, le raisin) et les fruits secs
  • Les huiles végétales raffinées

Les aliments recommandés pour le régime anti-candida :

  • Les légumes (tous sauf la pomme de terre)
  • La viande – toutes les viandes, sans limitation
  • Les poissons et les fruits de mer
  • Les produits laitiers gras – les fromages gras (45% de gras), la crème fraiche, le beurre
  • Les fruits – avec moins de sucre (le limon, l’orage, le pamplemousse, le kiwi, les pommes vertes) mais modérément (un fruit par jour)
  • Les noix assortis – la noisette, les amandes, les noix et toutes les graines
  • Les huiles végétales pressées à froid et non raffinées, les graisses animales

L’alimentation pauvre en glucides et riche de graisses (nourriture LCHF) n’exercera pas l’influence négative au niveau de cholestérol et d’artériosclérose. Il existe dans le monde beaucoup de documentations affirmant qu’une telle alimentation est favorable à notre santé et qu’il ne faut pas avoir peur du cholestérol mais du sucre, de l’alimentation industrielle et des huiles végétales raffinées – les coupables principaux de la multiplication de Candida dans le corps.

Références:
http://pmj.bmj.com/content/78/922/455.abstract

http://www.nlm.nih.gov/medlineplus/ency/article/000626.htm

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1797637/

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK2486/

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1467-789X.2012.01021.x/abstract;jsessionid=7396D07C42DB2B84642D35158B132AF9.d04t04

http://ajcn.nutrition.org/content/91/3/535.long

http://link.springer.com/article/10.1007%2Fs00394-012-0418-1

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1464-5491.2005.01760.x/abstract;jsessionid=F2FCA81A7A0BD31D425BCDD7291C4D9E.d03t01?systemMessage=Wiley+Online+Library+will+be+disrupted+2+July+from+10-12+BST+for+monthly+maintenance