Les huiles essentielles

Les huiles essentielles (essence végétale) sont les produits liquides spécifiques de tissus végétaux. Ce sont les mélanges aromatiques volatiles, de composantes lipophiles (solubles en graisses) synthétisables et métabolisables dans les structures secrétées de plantes. Les huiles essentielles sont obtenues habituellement de plusieurs espèces végétales comme : Asteraceae, Laminaceae, Rutaceae, Myrtaceae et Lauraceae.

Le plus souvent, les huiles essentielles sont issues : de la racine, de la tige, des feuilles, de la fleur et  du fruit des plantes. En dépendance de quelle partie de la plante on obtienne l’huile essentielle, il existe les différents types d’huiles d’une seule plante. La standardisation des huiles essentielles par rapport à la couleur, le goût et l’odeur identiques est très difficile car il s’agit de propriétés variables d’huile dépendant de facteurs climatiques (température, humidité, temps de récolte de matière première végétale, etc.), du mode de traitement et du type chimique d’huile (plusieurs types de plantes au sein d’une espèce).

La preuve qu’il s’agit  vraiment d’un produit naturel sans l’addition de couleurs artificielles, d’arômes et de conservateurs, c’est l’aspect variable d’huile.

La majorité de nourriture que nous achetons dans les magasins est d’un goût, d’odeur, d’aspect, de la couleur identiques standards grâce à l’addition d’une grande quantité des produits chimiques qui rendent impossible la standardisation de produit.

Nous avons oublié la diversité infinie de la nature et qu’elle est la seule et véritable source  d’énergie vitale pour notre organisme!

On estime qu’au marché mondial d’aujourd’hui des huiles essentielles il y a vers 95% d’huiles synthétiques et seulement 5% de vraies huiles essentielles naturelles, obtenues spécialement par la distillation à la vapeur de la plante. Il est très difficile d’apprécier s’il s’agit d’huile naturelle ou artificielle uniquement suivant l’odeur d’huile, c’est pourquoi la qualité doit être garantie par le fabriquant ou le distributeur de l’huile. Une huile de qualité, naturelle porte les indications – dénomination de la plante, la désignation en latin, la composition, LOT no., la validité, le type de culture et le pays d’origine. Les véritables huiles thérapeutiques possèdent une bonne composition d’éléments chimiques qu’on peut prouver par l’analyse spécifique – la chromatographie en phase gazeuse.

L’effet médicinal des huiles essentielles est connu depuis l’ancienneté en Egypte, en Rome, en Grèce et en Inde. Nous utilisons actuellement tout au plus ces huiles en cosmétique, en pharmacie, en médicine, en parfumerie, dans l’industrie alimentaire et dans l’agriculture.

On obtient les huiles essentielles par distillation à vapeur d’eau.  Nous avons besoin d’une grande quantité de matière premières herbeuses pour extraire une petite quantité d’essence planteuse – l’huile essentielle. Pour un litre d’huile d’origan il faut vers 100kg de feuilles sèches d’origan! C’est pourquoi les huiles essentielles représentent les substances hautement concentrées qui doivent être diluées avant l’utilisation. Les huiles dans lesquelles se fait la dilution d’huile essentielle s’appellent : l’huile de porteur ou l’huile de base (d’olive, de pépin de raisin, de tournesol…). Pour une utilisation sûre d’huile, suivrez toujours le mode d’utilisation et consultez le spécialiste. On utilise ces huiles le plus souvent pour : l’inhalation, le massage, la lampe aromathérapie, les diffuseurs, le bain, le soin de la peau du visage et du corps et par voie interne.

A la première utilisation de l’huile essentielle par application cutanée, un test sur le pli intérieur d’avant-bras est obligatoire (spécialement pour les personnes sensitives). Posez une petite quantité (une goutte) de l’huile diluée en l’huile de porteur et s’il n’arrive pas de réaction allergique (rougeur, démangeaison, irritation) durant 24h, vous pouvez l’utiliser sans souci. Concernant l’utilisation par voie interne, prenez une petite dose de l’huile le matin – une goutte diluée dans la petite cuillère avec de l’huile comestible. S’il n’y a pas de réaction allergique dans les 24h, vous pouvez boire de l’huile en augmentant le nombre de gouttes, suivant l’instruction d’emploi. On la boit le matin qu’en cas d’allergie vous pouvez s’adresser à votre médecin pendant la journée. Si quelqu’un est allergique à la plante même, il est allergique aussi à l’huile essentielle de cette plante.

Les huiles essentielles ne sont pas recommandées chez les femmes enceintes ou allaitantes, chez les enfants de moins de trois ans (certaines huiles ne sont pas recommandées chez les enfants de moins de 7-12ans), chez les personnes souffrant d’épilepsie, de lésion sérieuse de foie et des reins, de dérangement de l’acte d’avalement (l’utilisation d’huile par voie interne). Ne pas exposer les huiles possédant dans leur composition le menthol, le camphre, 1,8-cinéole au contact de visage des nouveau-nées et des petits enfants, cela peut causer le réflexe Kratschman – l’apnée (suspension de la respiration) et le collapsus général!!! Ne  jamais utiliser plus de trois huiles essentielles simultanément quant à l’usage par voie interne, une pause d’au moins une heure entre la prise de deux huiles pendant la journée est obligatoire. Dès la fin de l’utilisation régulière d’un mois de l’huile par voie interne, il faut toujours faire l’arrêt de 15 jours jusqu’à un mois.

Les huiles essentielles se conservent dans les petits flacons de verre  teinté à la température basse et à l’abri du soleil. Ces huiles ne sont pas périssables mais elles peuvent oxyder et devenir résineuses surtout en cas d’une conservation irrégulière.

L’utilisation des huiles essentielles doit être attentive et même respective car ces substances fortes peuvent nous aider à rétablir l’équilibre et la santé, mais l’usage exagérée pourra nous faire plus de mal que de bénéfice. Il faut toujours avoir l’idée de la phrase : « Naturel – signifie beaucoup ».

 

Dr med. Bojana Mand